Les Etapes de la Solution Finale

Par Georges Bensoussan, Historien,
samedi 18 mars 2006
par Nadia Darmon.H
popularité : 2%
7 votes

Georges Bensoussan, historien, Directeur de la production de la Revue d’histoire de la Shoah du Mémorial de la Shoah à Paris. Il vient de publier "Europe, une passion génocidaire" (Ed.Mille et une nuits.Fayard), il est aussi l’auteur de "Auschwitz en héritage", "La Shoah" dans la collection Que sais-je ?.

Accéder au sommaire du séminaire.

"Des pères de l’Eglise à Jules Isaac, deux millénaires les séparent, qui se divisent en un premier millénaire dont l’antijudaïsme est de nature religieuse, un second millénaire dont l’antijudaïsme est de nature populaire.

A l’époque des Statuts de Tolède au XV° siècle, il s’agit du statut du sang qui détermine un ordre racial.

Le Schéma Théologique/National/Racial, ne tient pas la route. Nous sommes confrontés à une continuité médiévale jusqu’à la période nazie avec passage de : "- Vous ne pouvez plus vivre parmi nous" à ensuite : " - Vous ne pouvez plus vivre."

Y-a-t-il un Sonderweg ? Une spécificité allemande ? avec notamment l’émergence de Martin Luther au XV° s ? Pour comprendre, le passage de l’antijudaïsme théologique à l’antisémitisme est essentiel.

Au XIX° siècle, les Juifs incarnent la modernité : le capitalisme, la ville, l’industrialisation...L’essai La France juive [1] de Drumont [2], et la création de son journal La Libre Parole [3] précèdent l’Affaire Dreyfus. "Ils sont maudits, si nous sommes chrétiens, nous ne pouvons exister s’ils existent." (Edouard Drumont).

Dans le terme antisémitisme, on accrédite la notion de "race sémite", un terme piège avec lequel il faut s’accomoder. On est dans l’âge d’or du Darwinisme racial avec Paul Delagarde, l’eugéniste Ernst Eckel, Ludwig Longwich [4]...qui ne disent que ceci : "La force seule fait le droit." Le "Sang" ne se transforme pas. On ne peut pas sortir du discours biologique car il ne peut se modifier.

Les anti-Lumières qui triomphent vers 1800, rejettent la raison et l’intelligence : c’est le bio-pouvoir. "Faire vivre et laisser mourir" (Michel Foucault). Un discours qui conduit à la mise à mort des malades (voir à Yad Vashem l’exposition qui l’évoque.)

Dans les années 1920/1930, la crise a été une aubaine pour les National Socialistes, ils recueillent en 1932, 13 millions de voix. 37% des voix pour le SNDP, "La divine surprise !".

Le génocide n’est pas inscrit en 1933, l’exclusion date de 1933 avec 2000 décrets antijuifs : exclusion des fonctions publiques, spoliations qui profitent aux classes moyennes et qui créent des alliés aux nazis, ces décrets d’exclusion suscitent une aubaine pour tous ceux qui briguent des chaires d’université, des postes de médecins dans les hôpitaux, de musiciens dans les Orchestres symphoniques...

- L’exclusion sociale met les Juifs hors de toute protection,
- Les lois de Nuremberg en 1935, les privent de la citoyenneté.

En Espagne, selon le Statut du sang, une famille d’origine juive ne pouvait employer une domestique chrétienne pendant 50 ans.

Les Juifs en Allemagne, perdent donc tous moyens d’existence, ils n’ont plus le droit de soigner ou de défendre, d’autres patients que des Juifs. L’assassinat du fonctionnaire de l’ambassade d’Allemagne en France par le Juif allemand Grynspan, déclenche la Nuit de Cristal entre le 9 et le 10 novembre 1938 : viols, incendies, saccage des magasins, les Juifs seront obligés de payer 1 Milliard de Marks. "- 12 novembre 1938, je n’aimerais pas être Juif en Allemagne." Les nations occidentales condamnent mais ne mettent en place aucune politique de quotas d’accueil.

Dans la politique de Hitler, la Nuit de Cristal est un dérapage populaire, le sentiment est politique et non anarchique. Il n’y a pas d’alternatives pour Hitler, il s’agit de passer à une autre étape. " La Nuit de Cristal " est la conséquence de la "Conférence internationale d’Evian", [5] laquelle par la mollesse de ses réactions donnent le sentiment que les Allemands peuvent "aller plus loin."

Hiver 1938/1939, les Pays-Bas doublent leurs gardes-frontières pour barrer la fuite des Juifs. La France en revanche, se montre accueillante. La Suisse quant à elle, propose aux allemands d’apposer la mention "Juif" sur les papiers d’identité et passeports, et s’exécute.

Il n’y avait plus que deux endroits sur terre : - Un endroit où on ne peut plus vivre, - Un endroit où on ne peut pas entrer.

JPEG - 58.8 ko
Marqués, regroupés pour être exterminés.
Museum Yad Layeled, au Kibbutz Lohamei Haguetaot.

La Palestine est sous mandat britannique. La Grande-Bretagne a rédigé 3 Livres blancs : Du fait des violences qui s’intensifient entre Juifs et Arabes, dans une Palestine qui compte alors 1 million d’Arabes et 600 000 Juifs. Les Britanniques menacés par la guerre, s’en sortent comme cela, ils ne veulent pas se mettre à dos le monde arabe, ni favoriser une éventuelle alliance entre les pays arabes et l’Allemagne.

Les Juifs polonais sentent qu’il leur faut partir, mais il faudrait obtenir des millions de visas pour la Palestine, les 75 000 visas réglementés par les Livres Blancs ne suffisent pas.

Klemperer a répertorié toutes les mesures antijuives, dont les 2000 décrets de 1938. Un vrai mille-feuilles de mesures. Entre autres, les femmes juives porteront obligatoirement le prénom de Sarah sur leur état civil, et Israël pour les hommes. Le "J" sera mentionné sur les papiers d’identité.

- Le 19 novembre 1941, Port de l’Etoile Jaune obligatoire en Allemagne.

En 1942, c’est la mention "Jude" qui s’impose, comme des horaires [6] de ravitaillement sont imposés aux Juifs, entre 15h et 16h. Plus de permis de conduire délivré, plus de voiture, interdiction d’avoir un téléphone, d’émigrer (dès 1941), de changer de résidence...c’est une souricière totale qui s’est mise en place.

Contextualiser dans la conduite de la Guerre : La guerre contre l’Union Soviétique est le fil rouge de la Shoah. La guerre est la toile de fond de tous les traumatismes génocidaires. Un polonais sur cinq est juif.

Quand Berlin prétend faire partir les Juifs, ceux-ci sont déjà partis et se trouvent sur les territoires des conquêtes allemandes. Les Allemands les retrouvent en Pologne, en Union-Soviétique.

Les Einsatzgruppen, ces commandos [7] existaient dès 1939, et dès 1939 les Allemands massacrent des Polonais et des Juifs. On est encore dans la politique d’expulsion, on passera à la politique de concentration, puis d’élimination par mise-à-mort. Les Allemands avaient envisagé de transporter 4 millions de Juifs à Madagascar, projet abandonné en 1941 faute de rationalité logistique. Il y eut aussi, le Projet Nizko mais chaque gauleiter allemand ne voulait pas transformer sa zone en "réserve de Juifs", comme un dépotoir. Il y eut aussi, les projets de déportation en vue de les exterminer à terme, sur le schéma du génocide Arménien, déplacer une population pour les mettre à mort.

Cependant, la guerre contre l’Union Soviétique ne donne pas les résultats escomptés, la Wermarcht s’approche des objectifs mais ne les obtient pas. Elle pensait atteindre les objectifs en quelques semaines, et en campagne d’été, elle est prise par l’hiver 1941 et s’enlise.

La décision du massacre des Juifs soviétiques, femmes et enfants inclus, aboutit le 9 novembre 1941 à la Solution Finale de tous les Juifs d’Europe. L’échec allemand dans la guerre contre l’Union Soviétique est déterminant dans l’élaboration de la Solution Finale. Sur le papier, Stalingrad signe la défaite allemande. Lire à cet égard, les archives allemandes de Stuttgart.

Celui [8] qui en parle dit " - Dès Janvier 1941, cette guerre ne peut être gagnée militairement ; 50% des tanks sont hors d’usage, les équipes de tankistes sont détruits et on ne peut pas les remplacer de suite." En deux semaines, l’Allemagne a perdu 50% des ses hommes.

C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre la décision génocidaire fondamentalement idéologique. Dès 1938, Göering, Himmler, Hitler annoncent que si le monde entre en guerre, ça se terminera par la destruction des Juifs. C’est annoncé comme cela est d’ailleurs annoncé dans "Mein Kampf".

Hitler ne peut pas passer à l’élimination euthanasique des malades dans les hôpitaux, s’il n’y a pas le contexte de la guerre. La guerre permet ce type de décision, elle rend l’objectif final plus facile. On est dans un système Hitlérien du Pouvoir.

L’opinion allemande peut avoir cessé d’être nazie, mais elle reste hitlérienne jusqu’aux bombardements de 1945.

L’Allemagne nazie avait décidé d’en finir avec tous les Juifs de plus de 15 ans. Le pivot du Reich c’est Heindrich. L’autorité supérieure c’est Himmler. Tous les membres de la SS sont chargés de tuer tous les Juifs derrière les troupes de la Wermarcht, ainsi que rechercher les cadres communistes.

Aussitôt les villes russes, ukrainiennes et biélorusses sont tombées que le 16 janvier 1941, Himmler et Heindrich mettent en place la guerre d’extermination : planifier la déportation de 25 millions de personnes. Faire mourir de faim, les Polonais, les Slaves, les Russes. En revanche, l’Allemagne qui souffrait de la faim, devait bien manger pour ne pas fissurer le moral. Il n’est question que de massacrer.

Toutefois, les généraux prennent conscience que ce n’est pas gagné. " Il faut régler les comptes avec les Juifs, même si l’Allemagne doit subir une défaite. " (Hitler).

Prisonnière d’un schéma paranoïaque, l’Allemagne entre dans le processus génocidaire. Elle entretient l’idée (paranoïaque) que l’Allemagne serait exterminée si elle devait perdre la guerre.

Les étapes se résument à trois dates : - 22 juin 1941 - 2ème quinzaine d’Août 1941 - Début novembre 1941, c’est le génocide.

Quand on relie toutes ces dates, tout est logique : En six semaines :
- 23 Oct 1941 > Interdiction d’émigrer, l’Europe est fermée,
- 19 novembre 1941 > Port de l’Etoile jaune obligatoire en Allemagne,
- 7 décembre 1941 > Début des gazages à Lodz et Chelmno.

Il y a une accumulation de décisions.

- 3000 hommes en SS.Commandos constituent les Einsatzgruppen, groupes de troupes de tuerie : fusillades de masse avec la collaboration lithuanienne, lettonnienne et ukrainienne, comme Babiyar. - 400 fosses ont été ouvertes par le Père Dubois qui accomplit un travail de mémoire admirable. Elles font tomber bien des idées reçues ; les tueries sont situées à la lisière du village, à la vue de tous. Car, dans la forêt on trouve des maquisards et on ne s’y risque pas. Le père Dubois fait parler les témoins occulaires qui le conduisent sur les lieux de la tuerie, et il y trouve les fosses.

Le génocide est tout sauf un secret : ça se sait. Babiyar est un faubourg de Kiev, une zone de forêt, où le 30 septembre 1941, en deux jours, 33 000 Juifs sont assassinés. Des témoins dirent que la fosse bougeait pendant trois jours. Des tueries ont continué jusqu’en 1943. On a les cables qui sont envoyés tous les jours par les commandos, entre le 24 juin et la mi-décembre 1941, on a évalue à 500 000 victimes. En décembre 1941, le nombre de tueurs des Einsatzgruppen est passé de 3000 à 35 000. Himmler constate par lui même que ce n’est pas la bonne solution : des mains tremblent, le moral ne tient plus chez les tueurs, trop de traces, trop de photographies envoyées aux familles, trop de témoins occulaires...

Himmler demande alors aux services techniques de réfléchir à un autre procédé : ce sera les "Camions banalisés" en "Café Kaiser", les camions à gaz mis au point à partir de la Solution T4. Ils seront utilisés pour conduire les malades à éliminer. Puis l’idée de la chambre à gaz dans une maison forestière qu’on rend hermétique s’impose, avec l’utilisation du Zyclon B. L’immense majorité des Juifs sera exterminée ainsi, dans les chambres à gaz.

Le Rôle de la Wermarcht : Ce serait une vue de l’esprit de croire que la Wermarcht serait indemne des crimes nazis. La Wermarcht a participé à la tuerie. Les soldats allemands témoignent et écrivent : Prochainement une publication de correspondances de soldats allemands va paraître. La Police ordinaire, des rappelés de moyenne d’âge élevé, de braves types, non nazis vont devoir exécuter par balles hommes, femmes, enfants jusqu’à 40 000 personnes.

La conférence de Wansee, qui ne dure que 2 heures, ne constitue pas la décision du génocide, elle constitue l’organisation de l’extermination de 11 millions de personnes. Il s’y trouve des responsables civils, des transports de chemins de fer notamment. C’est la prise en main de la bureaucratie ordinaire. Ici, le génocide a pénétré le quotidien allemand.

Dans le ghetto de Varsovie, on entasse jusqu’à 15 personnes par pièce dans les appartements. Jusqu’au 5 mai 1945, on continue de tuer des Juifs. Signe absolu de la paranoïa allemande à exterminer les Juifs.

JPEG - 48 ko
Au Museum Yad Layeled au Kibbutz Lohamei Haguetaot.
Devant la maquette du camp de Treblinka, une photo des cadavres trouvés dans le camp.

Il faudra bien aborder un jour la question de l’information :

"Qui savait quoi ?"

Retourner au sommaire du séminaire.


Yad Layeled - France

Pour tous renseignements sur le séminaire Yad Layeled dont est extrait ces quelques notes de compte rendu, veuillez cliquer sur le lien en haut de page ou consulter le site : www.gfh.co.il Contact : mgans@gfh.org.il


[1] Parution en 1886.

[2] 1844-1917), Publiciste, homme politique français (Député entre 1898 et 1902) et journaliste catholique, Antidreyfusard forcené.

[3] Parution à partir de 1892. Journal nationaliste et antisémite.

[4] Orthographe des noms incertaine, c’est une transcription à partir de notes.

[5] Convoquée en 1938, pour réfléchir au problème des réfugiés, aucun pays ne veut accepter un nombre conséquent de Juifs. Seul le Yishouv juif les réclame en Palestine.(Source : Encyclopédie d’histoire juive. Ed. Liana Levi.)

[6] En 1460, Ratisbonne avait aussi fixé des horaires pour les Juifs.

[7] Unités spéciales créées en vue de la liquidation d’abord des Juifs, puis des peuples de "race inférieure" : Polonais, Russes, Grecs, Yougoslaves, Slaves.

[8] Un officier allemand qui écrit à sa famille.



Agenda

<<

2017

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 avril 2014 - Du 19 au 23 octobre 2014 Yad Layeled propose une formation pour les inspecteurs et les conseillers pédagogiques

Séminaire de formation Yad Layeled France Du 19 au 24 octobre 2014, l’association Yad (...)

9 septembre 2013 - Le sauvetage des enfants juifs, 1938-1945 sur France 5 tv

Remarquable film-documentaire disponible en ligne jusqu’au 15 septembre 2013. L’Oeuvre de (...)

7 mai 2013 - Secrets d’Histoire en Israël sur France 2 ce soir : Un homme nommé Jésus

Bonjour à toutes et à tous, "Nous sommes heureux de vous informer de la diffusion ce soir 7 mai (...)

29 avril 2013 - Film documentaire sur Moissac la Juste : "J’avais oublié"

Moissac la Juste Tout d’abord Moissac au début de la guerre est en zone libre, de nombreuses (...)

29 avril 2013 - Livre : Survivre, les Enfants dans la Shoah de Michèle Gans

"Survivre, les enfants dans la Shoah" de Michèle Gans, éditions Ouest-France "Le bien évident (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 23h00
par weather.com®

Averses

20°C


Averses
  • Vent : 9 km/h - sud sud-est
  • Pression : 979 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 26 juin
par weather.com®

Inconnu

Max 20°C
Min 16°C


Inconnu
  • Vent : N/D km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 27 juin
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 29°C
Min 16°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 28 juin
par weather.com®

Averses

Max 23°C
Min 13°C


Averses
  • Vent : 17 km/h
  • Risque de precip. : 50%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 29 juin
par weather.com®

Averses

Max 19°C
Min 11°C


Averses
  • Vent : 27 km/h
  • Risque de precip. : 70%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 30 juin
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 20°C
Min 10°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 27 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 1er juillet
par weather.com®

Averses

Max 17°C
Min 10°C


Averses
  • Vent : 20 km/h
  • Risque de precip. : 60%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 2 juillet
par weather.com®

Très nuageux

Max 18°C
Min 11°C


Très nuageux
  • Vent : 19 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<< Prévisions