Samuel Heyman de Ricqlès

par Frédéric VIEY
lundi 8 décembre 2008
par Frédéric Viey
popularité : 2%
9 votes

Samuel Heyman de Ricqlès

Commissaire-Surveillant de la Communauté Juive de Lyon

’’L’Abeille de Fontainebleau’’ du 19 octobre 1894, publie cette charmante publicité :

’’Nous apprenons, avec plaisir, que l’Alcool de Menthe de Ricqlès, si apprécié dans nos contrées, vient d’obtenir un grand prix à l’Exposition Universelle de Lyon et une Médaille d’Or à l’Exposition Universelle d’Anvers.

Ces récompenses attestent l’excellente qualité de ce produit dont la réputation augmente chaque jour’’.

Samuel Heyman de Ricqlès, le futur inventeur de la Menthe Ricqlès, est né à Amsterdam, le 24 novembre 1788. Il est circoncis sous le nom de Chajiem ben Samuel Hetman. Après la Révolution française, l’état-civil des Juifs étant incompatible avec leur émancipation, Napoléon 1er impose aux Juifs, sous sa dépense, en date du 20 juillet 1808 (Décret de Bayonne), le port d’un nom de famille. Samuel Heyman, père de l’intéressé, déclare donc le 5 décembre 1811, à la mairie d’Amsterdam, choisir pour nom de famille Heyman. Son fils aîné Chaïm est enregistré sous le nom de Hayman Samuel Heyman. Ce dernier se marie le 13 février 1819 avec Mindele Calis. Le couple quitte Amsterdam en 1824 pour s’installer à Lyon comme négociant en soierie. Lorsque notre commerçant demande sa naturalisation en 1833, le Préfet écrit au Ministre : ’’.... et que quant au nom patronymique ou de famille, il se transmettait par tradition : et que le nom de famille de Mr Heyman, est de Ricqlès’’. Or l’origine du nom de cette marque universellement connue reste tout à fait obscure. Quoiqu’il en soit c’est en 1862 par jugement que les actes de naissance des enfants Heyman sont rectifiés. Le nom Ricqlès est donc adopté officiellement et définitivement. Heyman de Ricqlès est naturalisé en 1842, après avoir reçu la médaille d’honneur en or du Roi Louis-Philippe pour sa conduite exemplaire lors des inondations de Lyon en 1840. Ce notable avait été nommé dès 1838, commissaire-surveillant (Président) de la Communauté Juive de Lyon qui dépendait alors du Consistoire de Marseille. Le rabbin de cette communauté Lyonnaise était alors un tout jeune débutant : Mahir Charleville. Malheureusement différentes querelles entre De Ricqlès et Charleville vont envenimer la vie communautaire lyonnaise. Elle se termina par le départ de Mahir Charleville à Dijon et la démission d’Heyman de Ricqlès de la présidence de la Communauté.

Ce négociant en soierie est un passionné de botanique. Autant le mûrier l’intéresse pour la confection de soie, autant la menthe lui ouvre des perspectives thérapeutiques. Pour satisfaire sa curiosité, il se lance dans une recherche plus sérieuse. En isolant les principes actifs de la menthe, il la distille et obtient une huile jaune d’or, d’une saveur forte et agréable. Cet extrait non consommable en l’état, Heyman a l’idée de lui faire subir d’autres manipulations pour obtenir la quintessence. C’est au cours d’une troisième manipulation que le rajout d’alcool chauffé à haut degré s’avère être le véhicule idéal pour rendre la menthe assimilable. L’Alcool de Menthe est donc né en 1838. Si de Ricqlès ne songe pas à la commercialiser dans l’immédiat, il mesure les vertus de son élixir auprès de ses proches. Pendant les terribles inondations du Rhône en 1840, Ricqlès contribue à soulager les épidémies engendrées par la catastrophe (diarrhées, choléra) avec sa découverte ; l’Alcool de Menthe. De ce fait, cet élixir passe vite pour une véritable panacée universelle.

La commercialisation de ce nouveau produit, dont le brevet est déposé le 29 mars 1849, se développe rapidement. La soierie est abandonnée au profit de l’Alcool de menthe. Le laboratoire d’origine, devenu trop exigu, est transféré au 9 cours d’Herbouville à Lyon. Samuel Heyman de Ricqlès meurt le 14 décembre 1853 à 3 heures du matin, à l’âge de soixante cinq ans, à son domicile.

Comme toutes les dynasties, la Société Ricqlès perdure grâce à ses fils. Heyman et Mindele de Ricqlès ont six enfants : Louis, Jacques, Edouard, Joseph, Vital et Rosalie. Louis, Edouard et Vital poursuivent l’œuvre de leur père. Edouard dépose le 5 octobre 1857 le titre, le flacon et la marque de l’Alcool de Menthe de Ricqlès au Greffe du Tribunal de Commerce de Lyon. En 1869, les frères fondent une société en commandite qui leur permet l’exploitation commerciale et industrielle de cette découverte. Après un succès dépassant le cadre régional, les trois frères concluent qu’il est indispensable de créer une succursale dépôt de la firme à Paris. C’est Louis qui en prend la direction. Dès 1898, après la modification des statuts, ils décident de transférer la fabrique dans la banlieue parisienne, située à Saint-Ouen. Entre les deux guerres la société s’installe à Melun où elle sera spoliée d’une grande partie de ses biens par les autorités allemandes. A la fin de la seconde guerre mondiale, les affaires reprirent avec des brevets améliorés. Avec la mise en Bourse, l’affaire échappa malheureusement de manière définitive aux mains de la famille mais la marque resta…..



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

>>

<<

Février

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272812345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 avril 2014 - Du 19 au 23 octobre 2014 Yad Layeled propose une formation pour les inspecteurs et les conseillers pédagogiques

Séminaire de formation Yad Layeled France Du 19 au 24 octobre 2014, l’association Yad (...)

9 septembre 2013 - Le sauvetage des enfants juifs, 1938-1945 sur France 5 tv

Remarquable film-documentaire disponible en ligne jusqu’au 15 septembre 2013. L’Oeuvre de (...)

7 mai 2013 - Secrets d’Histoire en Israël sur France 2 ce soir : Un homme nommé Jésus

Bonjour à toutes et à tous, "Nous sommes heureux de vous informer de la diffusion ce soir 7 mai (...)

29 avril 2013 - Film documentaire sur Moissac la Juste : "J’avais oublié"

Moissac la Juste Tout d’abord Moissac au début de la guerre est en zone libre, de nombreuses (...)

29 avril 2013 - Livre : Survivre, les Enfants dans la Shoah de Michèle Gans

"Survivre, les enfants dans la Shoah" de Michèle Gans, éditions Ouest-France "Le bien évident (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>